La lutte continue : amplifions les mobilisations et les grèves !

Temps de lecture : 2 min.
·
Publié le 17 Mar. 2023
Face au refus de soumettre le texte au vote et de recourir à l’article 49.3 pour faire adopter la réforme des retraites, la mobilisation se poursuit, la prochaine aura lieu le jeudi 23 mars.
Image

Des millions de manifestant.e.s et 95% des travailleurs hostiles à la réforme des retraites, malgré cela le gouvernement est resté sourd et déclenche le 49.3

Le 15 mars, alors que la commission mixte paritaire (CMP), qui se compose de 7 députés et 7 sénateurs, s'était réunie afin d'aboutir à un texte commun, nous étions plus de 1,5 million à battre le pavé pour dire non à la réforme des retraites profondément injuste, injustifiée et injustifiable.

Le lendemain, jeudi 16 mars, les organisations syndicales s'étaient données rendez-vous devant l'Assemblée nationale avant le vote de la réforme pour rappeler la représentation nationale à ses responsabilités envers leurs électeurs mobilisés depuis plusieurs semaines contre ce projet. 

Le gouvernement a répondu à cette immense mobilisation populaire par le déni démocratique !

Alors qu'elle se savait coincée sans majorité pour voter ce projet de loi, la Première ministre a décidé de déclencher l'article 49.3 de la constitution qui engage la responsabilité du gouvernement et met ainsi fin au débat démocratique qui n'aura jamais eu lieu à l'Assemblée nationale.

Au parlement, tout au long de l’examen du texte de loi, le gouvernement a fait le choix du passage en force :

  • avec des procédures accélérées,
  • refusant de passer au vote sur les amendements,
  • pressions sur les élus.es ou les groupes,
  • concessions à la droite.

Aux travailleurs, le gouvernement et le patronat ont répondu par la répression :

  • réquisitions des grévistes,
  • interventions policières sur les occupations de lieux de travail,
  • arrestations,
  • intimidations,
  • mise en cause du droit de grève.

Ce que la CGT dénonçait comme injuste, hier, l’est encore plus aujourd’hui et cela ne peut que nous encourager à amplifier les mobilisations et les grèves, la lutte continue !

Forte du soutien de la grande majorité de la population, mobilisée depuis des semaines, l’intersyndicale continue à exiger le retrait de cette réforme, en toute indépendance, dans des actions calmes et déterminées.

Elle décide de poursuivre la mobilisation et appelle à des rassemblements syndicaux de proximité ce week-end et à une nouvelle grande journée de grèves et de manifestations le jeudi 23 mars prochain.

S'abonner à la newsletter

 

Pour aller plus loin

Sur le même thème

Lettre à celles et ceux qui ne se reconnaissent plus dans la politique

Lire la suite

Contre les réacs, soyons fier·es !

Lire la suite

Situation salariale catastrophique : la CGT porte les revendications des salarié·es

Lire la suite